DU 14 SEPTEMBRE 2020 AU 18 OCTOBRE 2020

TRANSPOESIE 10  – LET’S GO VIR(TU)AL !

Pour sa 10e édition, le festival TRANSPOESIE vous donne rendez-vous du 14 septembre au 18 octobre 2020. Cette année, vous pourrez découvrir les poésies des différents auteurs participants dans un format qui conjugue affichage dans les transports en commun et événements en ligne. La jeune poétesse luxembourgeoise Caroline Simon représentera le Luxembourg.

Caroline Simon au 10e festival TRANSPOESIE

Le festival TRANSPOESIE marque la Journée européenne des langues et de la diversité linguistique du 26 septembre tous les ans par une série d’événements entre septembre et octobre. Organisé par les membres d’EUNIC Bruxelles, dont l’Ambassade du Luxembourg à Bruxelles, le festival s’est associé cette année à la plateforme européenne de poésie VERSOPOLIS.

En suivant les traces de Tom Nisse (2018) et Paul Mathieu (2019), Caroline Simon représentera le Luxembourg en 2020. Découvrez sa poésie dans les bus, métros et trams de la capitale belge tout au long du festival et ne ratez pas l’ouverture officielle du festival avec la participation de Caroline Simon :

“Hear the Women Call – Virtual Opening Night”

mercredi 23 septembre à 20h00

Six voix de femmes croisent leurs parcours dans leur langue d’écriture et lisent un choix de poèmes
qui illustre la diversité des approches poétiques. Les six poétesses – Marlèna BRAESTER (Israel), Denisa COMĂNESCU (Roumanie), Katia GOREČAN (Slovénie), Giedrė KAZLAUSKAITĖ (Lithuanie), Caroline SIMON (Luxembourg), Sigurbjörg ÞRASTARDÓTTIR (Islande) – sont accompagnées sur le piano par Casimir Liberski. Les lectures seront suivies d’un dialogue virtuel entre les participantes, animé par Sigrid Bousset.

Il est possible d’assister à l’ouverture en ligne ou sur le site de l’Institut culturel hongrois (Treurenberg 10, 1000 Brussels) où aura lieu une retransmission en direct sur écran. Les places étant limitées et afin de garantir le respect des mesures sanitaires, une préincsription pour assister à la retransmission à l’Institut culturel hongrois est requise. Vous pouvez vous enregistrer ICI.

Plus d’informations sur l’événement et le festival sont accessibles ICI.

Tous les événements sont filmés et partagés sur les réseaux sociaux du festival (Facebook et Instagram).

Caroline Simon (1997) suit des études en arts appliqués à Strasbourg. Sa poésie se veut libre, contestataire, acidulée. En 2016, elle a obtenu le premier prix du concours Jeune Printemps (Lu). Depuis, elle publie de manière aléatoire dans la revue On peut se permettre. Elle a participé à la soirée de clôture de Poema à la Kulturfabrik au Luxembourg. Dans le cadre du Printemps poétique transfrontalier 2019, elle a représenté le Luxembourg en tant que poète en résidence et, aux côtés de quatre autres poètes et un musicien, elle a parcouru la Grande Région pour une tournée de lectures. Un recueil des poèmes lus pendant cet évènement (Die Schienbeine der Stadt, 2019) a paru dans la parasitenpresse (Cologne). En 2020, ces derniers poèmes paraissent dans Anthology of Young Luxemburgish Poets, un projet greco-luxembourgeois.

© photo privée

Newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter de Reading Luxembourg pour rester informés.